L' ÉDITO

EDF : moins 1 million de clients prévus en 2018. Les français aiment l’Etat oui, mais quand ça touche à leur porte-monnaie, ils préfèrent le privé. Tout arrive.

EDF perd ses clients qui passent à la concurrence, ce qui va l’obliger à abandonner ses vieilles habitudes de monopole d’Etat.

Google, Facebook, Amazon, Apple : l’Allemagne lâche la France, désormais seule pour défendre la taxation des Gafa. Donc impuissante

De Washington à Bruxelles, on semble caler. Samedi, à Vienne, les européens se sont une nouvelle fois affrontés, sans issue décisive. Les seuls…

Marchés boursiers : Apple et Amazon à plus de 1000 milliards de dollars. Tout va trop bien, mais les professionnels s’inquiètent et posent les armes. Jamais contents !

L’embarras d’Emmanuel Macron du départ de Nicolas Hulot montre à quel point une minorité d’écologistes a pris en otage l’appareil d’Etat…

Emmanuel Macron revient à son ADN de départ : gouverner sans a priori idéologique, ce qui est contraire à la culture française.

Sur l’écologie, l’économie et l’Europe, Macron revient sur le terrain du pragmatisme.  C’est sa logique de départ mais le risque est de se…

Argentine, Turquie, Grèce, Italie: quand la souveraineté politique dépend de la souveraineté budgétaire.

Les exemples se multiplient dans le monde des pays qui perdent leur indépendance politique parce qu‘ils n’ont pas protégé leur souveraineté…

Macron est en panne sur quatre dossiers stratégiques. Pour relancer son quinquennat, il a 48 heures chrono pour les déverrouiller.

Sur quatre dossiers stratégiques - la politique économique, le modèle social, la réforme de l’Etat et l’Europe - Emmanuel Macron est en…

Si Nicolas Hulot est parti parce qu’il pense que la transition écologique est incompatible avec le système d’économie de marché, il se trompe

L’embarras d’Emmanuel Macron du départ de Nicolas Hulot montre à quel point une minorité d’écologistes a pris en otage l’appareil d’Etat…

Prélèvement à la source : et si la vraie cause du cafouillage était purement technique, la peur du bug

Si l’Elysée hésite encore à lancer le prélèvement à la source, c’est moins pour des raisons politiques que pour des raisons techniques…