Air France veut supprimer 5000 postes avant fin 2013

La direction d’Air France a annoncé jeudi son intention de supprimer plus de 5.000 postes avant fin 2013, sans licenciement à condition que les syndicats valident le plan stratégique Transform 2015 et les efforts qui leur sont demandés pour redresser la compagnie.

Côté syndical la CFDT a d’emblée fait savoir que face à l’effort « très lourd » demandé, la signature des syndicats serait difficile à obtenir sans des « garanties en échange », que réclament également la CFE-CGC. Signe de l’urgence à gagner en compétitivité, la compagnie veut réduire les coûts salariaux plus vite que prévu. Au lieu d’étaler les suppressions de postes sur trois ans, elle le fera en 18 mois.

La compagnie entend faire fondre ses effectifs (49.301) de 10% dès fin 2013. Sur les 5.122 postes à supprimer, 1.712 correspondent à des départs naturels non remplacés – les embauches étant gelées pour 2012 et 2013 – et 3.410 au sureffectif supplémentaire estimé de la compagnie, soit 6,9% du personnel. Les emplois appelés à disparaître concernent pour près des deux tiers (2.056 postes) des personnels au sol, mais aussi 904 personnels navigants commerciaux (PNC) et 450 pilotes, a précisé la compagnie française.

Ces suppressions se feront via des incitations au départs en retraite ou aux départs volontaires (en retraite ou pour une autre entreprise), incitations au passage à temps partiel, partage du temps de travail pour les PNC (hôtesses/stewards) et pilotes.